DEFREN

Login et recherche



Sponsors /ch/open

Bedag Informatik AG - /ch/open-Sponsor

Purism veut lancer un PC portable 100% libre

19.12.2014 | par Jean Elyan, Le Monde Informatique

Le Librem 15, l'ordinateur portable conçu par Purism, doit permettre de contourner le verrouillage du firmware et de démarrer « librement » sa machine sans vérification de signature au moment du boot. La campagne de financement communautaire lancée par le concepteur sera prolongée jusqu'à fin janvier.

En général, à cause du firmware inscrit dans les profondeurs du hardware, il n'est plus possible de faire tourner une obscure distribution Linux sur un ordinateur portable récent doté d'un bios UEFI. Mais, tout pourrait changer avec le Librem 15 de Purism. En effet, le portable « libre » de Purism sera la première machine à intégrer un processeur Intel récent indépendant des firmwares propriétaires capable de démarrer sur l'OS de son choix. Mais, cela ne résout pas tous les problèmes : en effet, avant de démarrer une machine où Linux a supplanté Windows, le portable vérifie au préalable la signature numérique du firmware. Or ces boîtes noires de binaires sont totalement inaccessibles. Pour des raisons de sécurité, le firmware est gravé dans la puce et celle-ci recherche toujours la bonne signature numérique pour lancer le boot.

Mais, pendant la phase de développement du portable Open Source Librem 15, Purism a découvert que la vérification de la signature du firmware par la CPU était gérée par la carte mère et qu'il était possible de passer outre cette étape en changeant sa programmation. Tout cela n'a rien d'une conspiration pour détourner les ordinateurs portables intégrant des puces Intel. Simplement, personne n'avait étudié la question d'aussi près. L'arrivée d'un ordinateur portable avec un processeur plus « ouvert » a été saluée par la Free Software Foundation, qui pousse l'Open Source partout où elle peut. « Passer outre la vérification de la signature est une étape importante. Même si ce contournement ne permet pas d'accéder au code du firmware et de le remplacer par un code Open Source, on peut dire que les utilisateurs pourront vraiment avoir le contrôle du firmware », a déclaré dans un communiqué Richard Stallman de la Free Software Foundation.

[plus...]



Twitter Feed







Liens

Über unsNewsletterContactConditions d'utilisationCH Open Initiativen